AIRDF - Section française

Imprimer
 - - -
-

AIRDF section française

Lettre aux adhérents

dimanche 20 août 2017


Compte- rendu  de la Journée des adhérents français
24 mars 2017 - Gennevilliers
 

Quelles actions pour améliorer la diffusion des recherches en didactique du français ?


Nous étions une vingtaine de présents pour cette première journée des adhérents français à l’AIRDF, organisée à Gennevilliers (site de l’Université de Cergy-Pontoise – Espé de Versailles) par le CA de la section française.

Après un pot d’accueil, Marie-Cécile Guernier, présidente de la section française, ouvre la journée en rappelant que cette rencontre, dont l’idée est née au colloque de Montréal, a pour objectif de donner de la visibilité à l’association et de réfléchir aux actions possibles au sein de l’AIRDF pour améliorer la diffusion des recherches en didactique du français. Elle remercie les membres présents, dont certains sont venus de loin, et tout particulièrement Marie-Claude Penloup, qui a accepté d’animer la séance du matin, en l’absence de Roland Goigoux, empêché pour raisons personnelles. Elle annonce que le projet du CA est d’organiser à l’avenir, pour faire vivre la section française et resserrer les liens entre les adhérents, au moins une rencontre par an, selon des modalités diverses et que la journée aidera peut-être à préciser.

Marie-Claude Penloup, professeur en sciences du langage à Rouen et chargée de mission au ministère (Direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle), présente les résultats d’une vaste enquête nationale qu’elle a menée avec Claude Fabre « sur les forces de recherche impliquées dans le champ de l’apprentissage et de l’éducation ». Il s’agit d’une enquête en ligne (mars-mai 2016) à laquelle plus de 1000 chercheurs ont répondu. Les résultats de cette enquête sont disponibles en ligne (et consultable sur le site de l’AIRDF : http://airdf.ouvaton.org/ ). Les conclusions montrent que les recherches en éducation sont un champ de recherche ouvert, multiple et forcément multidisciplinaire, avec une grande dispersion des chercheurs dans les sections du CNU et dans les laboratoires. L’activité scientifique est importante, et répond aux critères académiques, mais elle est avant tout francophone. Les axes d’amélioration que fait apparaître l’enquête concernent la nécessité de mieux structurer le champ localement et nationalement (avec par exemple la création d’un portail national de la recherche en éducation, en favorisant la création de structures fédératives de recherche dans les ESPE) ainsi que la visibilité des chercheurs (par exemple les rectorats ne savent pas ou n’ont aucune mémoire des recherches menées en sciences de l’éducation dans leur académie).

Cette journée AIRDF se poursuit l’après-midi par des échanges sur la vie de la section française. Deux questions sont abordées : qu'est-ce que les adhérents attendent de l'AIRDF ? Qu'est-ce que les adhérents font de l'AIRDF ? Comment ils l'utilisent ? De ces échanges, il ressort que :

  • l'AIRDF donne une identité en didactique du français, complémentaire à celles données par
    • le statut (EC, PE, enseignant, formateur, inspecteur, etc.)
    • l’appartenance universitaire ou à un établissement (lycée, école, etc.)
    • l’inscription dans une discipline (SdL, littérature, etc.) et / ou une section CNU
  • l'AIRDF rassemble des diversités disciplinaires, statutaires, internationales, etc.
  • l'AIRDF est un lieu où militer
    • didactique peu visible, peu légitime, peu reconnue, etc.
    • en lien avec des perspectives sociales : lutte contre l'échec scolaire, prise en compte des diversité langagières (variations)
    • agir en dehors des cadres institutionnels dans lesquels nous sommes inscrits / identifiés
  • l'AIRDF est un lieu de rencontres, échanges, débats, ressources, veille scientifique


Afin de développer l’AIRDF, différentes actions sont envisagées :

  • apposer le logo dans notre signature électronique, lors de nos présentations en séminaire, colloques, etc.
  • diffuser les informations et les publications de l’AIRDF auprès des collègues, les doctorants, les professeurs stagiaires, les enseignants, les inspecteurs, etc. dans nos établissements et nos laboratoires, lors de séminaires, conférences, colloques, etc.
  • publier dans les publications de l’AIRDF (La Lettre, la collection de l’AIRDF)
  • référencer les initiatives locales, en particulier sur le site de l’AIRDF, en prenant contact avec Jean-Pierre Sautot : jean-pierre [DOT] sautot [AT] univ-lyon1 [DOT] fr
  • intervenir
    • en FC
    • prendre des initiatives locales (cf. l'AFEF)
    • prévoir une journée envers les inspecteurs
    • tenter des rapprochements avec les rectorats
    • diffuser les publications : présentation, tables éditeurs, etc.
    • écrire des ouvrages lisibles
  • proposer l’adhésion
  • instituer une journée nationale annuelle
  • la prochaine aura donc lieu en mars 2018 et portera sur la vulgarisation


Pour clore la journée, Marie-Cécile Guernier rappelle que l’AIRDF a construit des outils pour informer, diffuser, échanger, etc.  Elle incite donc les participants à cette journée et les adhérent-e-s à les utiliser. Ces outils sont :

  • une revue : La Lettre de l’AIRDF, dans laquelle il est possible de proposer des articles, des compte-rendu, une direction de dossier. Les prochains dossiers porteront sur l’ingénierie didactique et recherche (n°61 / 2017), l’enseignement du français sous le prisme du genre (n°62 / 2018), le lexique (n°63 / 2018). Les numéros suivants sont à programmer. De plus un groupe de travail constitué de Séverine De Croix (Belgique), Sonya Florey (Suisse), Ophélie Tremblay (Québec) et Patrice Gourdet (France) mène actuellement une réflexion sur l’amélioration de la revue. Enfin, les anciens numéros de La Lettre sont en cours de numérisation et seront disponibles sur le site Persée.
  • une collection d’ouvrages publiés aux Presses universitaires de Namur et servis avec l’adhésion. Les thématiques en cours et à venir sont : l’évaluation (n°8 / 2015), l’oral (n°9 / 2016), les réformes institutionnelles et leur lien avec le développement de la recherche en didactique du français (n°10 / 2017), les approches didactiques de la littérature (n°11 / 2018), l’interdisciplinarité et l’interculturel (n°12 / 2019). A noter que le retard pris dans la diffusion de ces ouvrages est presque résorbé.
  • un site consultable à l’adresse : http://airdf.ouvaton.org/ . Chaque adhérent est invité à compléter l’annuaire des adhérents et celui des recherches .
  • une newsletter envoyée environ toutes les 5 semaines et qui peut être alimentée par les informations envoyées par les adhérents.
  • des colloques : le prochain colloque de l’AIRDF aura lien à Lyon les mardi 27 mercredi 28 jeudi 29 aout 2019. Il portera sur les concepts dans la recherche en didactique du français. L’appel est en cours d’écriture et sera diffusé en décembre 2017. A noter que, comme dans tous les colloques de l’AIRDF, est prévue une section « varia », au sein de laquelle peuvent être présentées les recherches en didactique du français en cours ou achevé
 - - -
Not interested any more? Unsubscribe
Powered by AcyMailing