Association Internationale pour la Recherche en Didactique du Français

Langues de l’école et langues des familles. De la langue de scolarisation au plurilinguisme sociétal

Catégorie(s)
Organisateur
Elodie Oger
Aphrodite Maravelaki
Cécile Hayez
Fichier(s)
Soumission
20 mai 2021
Calendrier

- 12 mars 2021 : diffusion de l’appel
- 20 mai 2021 : soumission des abstracts (maximum 500 mots) pour acceptation
- 15 juin 2021 : retour aux auteurs
- 16 aout 2021 : réception des articles pour expertise
- 10 septembre 2021 : retour aux auteurs des articles expertisés, avec notification d’acceptation, de modification ou de refus.
- 15 octobre 2021 : envoi des articles dans leur version définitive.
- Début 2022 : publication.

  • Via ses politiques linguistiques et l’éducation aux langues, le Conseil de l’Europe promeut, depuis une vingtaine d’années, une éducation plurilingue et interculturelle (Convention annuelle européenne, 2014), qui prend en compte la diversité linguistique et culturelle des publics scolaires de nos sociétés métissées. Les valeurs qui l’animent entrent en cohérence avec les piliers du Conseil de l’Europe : « cohésion et solidarité sociales, démocratie participative, compréhension réciproque, respect et mise en valeur de la diversité linguistique et culturelle » (Cavalli & al. 2009).

     

    Les résistances nationales à cette éducation plurilingue se sont faites particulièrement fortes dans l’espace francophone de l’Europe où continue de prévaloir une vision monolingue de la langue, souvent teintée de centralisme politique (Goï, 2014 ; Lucchini & Maravelaki, 2007). On constate cependant que, depuis le début des années 2000, la recherche universitaire en didactique des langues a permis de mettre en place des projets novateurs en Suisse, en France et au Canada, « EOLE » (De Pietro, 2005 ; De Pietro & Matthey, 2001), « Comparons nos langues » (Auger, 2007) et « ÉLODiL » (Armand & al. 2004). Les retombées sur le terrain sont désormais perceptibles : depuis septembre 2020, en Belgique francophone, les instituteurs de l’enseignement fondamental belge francophone sont tenus d’exercer leurs élèves à l’Éveil aux langues à raison d’une période par semaine, de la 1re maternelle à la 2e primaire.

    Parallèlement à la reconnaissance des nombreuses langues qui coexistent et circulent dans l’espace scolaire (notamment, les « langues familiales » des enfants issus de l’immigration), le français lui-même commence à être appréhendé, à travers les plus récents programmes et réformes, dans sa plus vaste étendue de langue de scolarisation (Beacco & al. 2010 ; Hambye & Romainville, 2014 ; Spaëth, 2008 ; Verdhelan-Bourgade, 2002 ; Wauters, 2020). Il est désormais acquis que le français, loin d’être la langue d’un seul « cours », conditionne l’accès à tout le parcours éducatif : présent en tant que matière propre, il traverse les autres disciplines, ainsi que l’ensemble de la communication scolaire, comme l’illustre le schéma ci-dessous.

     

Créé le
jeudi 1 avril 2021
Mis en ligne par
Webmestre

Mentions

Propulsé par Joomla 3 Joomla! is Free Software released under the GNU/GPL License

Copyright AIRDF 2015Crédits PhotosMentions légales et contact | Cookies

 

Lire les autres mentions

Creative commons

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Hébergement

Ouvaton.coop

Contact

Quelque chose à dire à propos du site ? C'est ici.

Rechercher sur le site

Adhérents AIRDF